Cheikha Remitti, une chanteuse emblématique algérienne

cheikha-remitti-une-chanteuse-emblematique-algerienne.jpg

Cette grande chanteuse s’appelle Cheikha Remitti, c’est l’emblème de la chanson algérienne depuis 1940. Cheikha Remitti était à la fois chanteuse et musicienne et ses chansons se démarquaient par ce qu’on appelle la culture raï. Elle était très appréciée du Maghreb. Cheikha Remitti a parcouru de long chemin pour entamer sa carrière de chanteuse et après l’indépendance de l’Algérie, le gouvernement a mis des restrictions sur ses chansons qui parlaient surtout de l’amour, de la femme, la liberté etc. C’était dans les bars que Cheikha Remitti commençait à progresser petit à petit pour en faire une carrière. Toute l’Algérie connaissait Cheikha Remitti et cette chanteuse est le grand emblème de la culture algérienne.  

Les origines de la grande Cheikha Remitti

cheikha-remitti.jpg

Cheikha Remitti de son vrai nom s’appelle Saadia El Ghizania, née le 08 mai 1923 à Tessala en Algérie. C’est une chanteuse algérienne de raï. Le chant de Cheikha Remitti était d’origine rurale. Cheikha Remitti est morte le 15 mai 2006 à Paris. Elle a sorti plusieurs albums comme Salam Maghreb, Nouar, L’étoile du Raï, Sidi Mansour etc. Comme anecdote, le nom qu’elle porte comme artiste serait venu de « Remettez, remettez-moi ça » mais elle ne savait pas bien prononcer ce mot en français d’où le nom Remitti.  

Le parcours de la reine du raï

le-parcours-de-la-reine-du-rai.jpg

Cheikha Remitti a parcouru de nombreux chemins avant d’être connue comme une grande chanteuse de raï. C’est au début des années 40 qu’elle avait commencé à chanter la première fois, puis après l’indépendance, c’est en 1954 qu’elle était persécutée par le gouvernement sous prétexte d’entraver le sujet sur le tabou de la virginité. Cheikha Remitti arriva en France en 1979 à Paris où elle a commencé à animer des soirées dans les cafés et d’autres endroits qui pourraient influencer sa carrière. En 1990, les algériens de France ont été fascinés par sa musique, cette culture de raï et même les musiciens ont commencé à l’apprécié aussi.